APOC L'Apoc est l'association des propriétaires ouvreurs de coques ( ou comment prendre avec philosophie une fortune de mer sans conséquences humaines ) !

Un nouvel ambassadeur de l'APOC à Boulogne sur Mer

crayon
Un nouvel ambassadeur de l'APOC à Boulogne sur Mer
Un nouvel ambassadeur de l'APOC à Boulogne sur Mer

Le touille quittant ses fonctions au lycée maritime, l'APOC s'est déplacée le week-end dernier pour nommer un nouvel ambassadeur à Boulogne sur Mer. C'est Pierre-Marie qui prend la suite et tout de suite les choses prennent une nouvelle ampleur. Nom : André Leduc Immatriculation : BL 924680 Chalutier "hauturier" construit en 2003 Coque métal L x l x c : 44 m x 11 m 4,70 m Capacité de cale : 450 m3 Puissance : 2500 cv Armement : ex-Nord Pêcheries, Fusionné avec Le Garrec dans l'armement Euronor A peine était-il nommé que, samedi soir, le bureau de l'APOC a pu assister en direct à un échouage à la...

Allons jouer aux fléchettes dans la vase !

crayon

Jolie expression que celle d'Yvon Guével lorsqu'il a fallu rentrer tôt dans le chenal de Paimpol ce dimanche 13 juin après la SNSM. Mais effectivement quelques minutes plus tard Yvon plantait sa quille dans le chenal à plusieurs reprises tandis que son camarade de jeu Guy Ponsard plantait des échalottes selon ses dires. L'APOC devrait regarder d'un oeil bienveillant cette pratique et organiser le concours de celui qui à la voile arrive à enfoncer le plus possible sa quille dans la vase lancé sous spi. Pierre Louis Dauphin attendrait avec une grue sur une barge pour remettre le conccurent en jeu...

La pinoche fraîche de la semaine par RAKI en autodélation.

crayon
La pinoche fraîche de la semaine par RAKI en autodélation.
La pinoche fraîche de la semaine par RAKI en autodélation.

Hocus Pocus 5juin Il faut avouer qu’il ne fut pas aisé de nous résoudre à produire les aveux qui suivent. Nous avons bien cherché à étouffer l’affaire en comptant sur le temps qui passe. Mais l’esprit de responsabilité qui caractérise les gens de mer associé au devoir que nous avons chevillé au corps nous ont commandé de rendre compte. Notre motivation s'est trouvée renforcée par cinq nuits d’insomnie à l’idée de devoir, comme deux fois déjà par le passé, porter autour du cou un trophée humiliant (cf. photos). Et puis à tous les coups, un Apocien déguisé en Grécien était dans les parages au moment...